• Accueil
  • > Elevage
  • > Comment devons-nous nous comporter avec notre élevage!

Comment devons-nous nous comporter avec notre élevage!

Lorsqu’ on parle d’élevage, entre amateurs, force est de constater que les problèmes arrivent souvent chez les mêmes, pourquoi?

Un oiseau est un être vivant . Comme tous les êtres vivants, celui-ci doit se nourrir et se reproduire pour assurer la continuation de sa race.

Bien souvent nous avons tendance à considérer et à regarder l’oiseau avec un oeil que je qualifierais de « humain », et notre sympathie ira, inévitablement à un oiseau qui nous semble éprouver les mêmes sentiments que nous.

Je prendrais comme exemple une femelle nourrissant bien ses jeunes. C’est une très grosse erreur car un oiseau agit par instinct. Il peut s’occuper de sa nichée d’une manière exemplaire et la détruire une heure plus tard si un élément perturbateur à ses yeux est entré en jeux. De quoi peut-’il s’agir?

Lorsque vous soignez vos oiseaux en période d’élevage, évitez de les brusquer.

Enlevez les œufs chaque jour, et remettez-les dès le quatrième jour. Ensuite laissez la femelle tranquille pendant 6 jours. Après le mirage des œufs, le sixième jour, laissez-la couver sans la déranger jusqu’au 14° jour , où un contrôle visuel sera nécessaire. Lorsque l’on constate les naissances, il est impératif de contrôler le nid une fois par jour ( pas plus ! ). Pendant la période d’élevage, l’attitude de l’éleveur est primordiale. Il doit montrer à l’oiseau une certaine assurance et sembler se désintéresser par ce qui se passe dans la cage. Cela rassure l’oiseau.

S’il ne faut pas ennuyer continuellement les oiseaux par une curiosité envahissante, l’inverse est vrai également. Les oiseaux doivent s’habituer à la présence humaine.

Un éleveur méfiant, peu sûr de lui, accumulera les erreurs et fera passer son angoisse dans ses oiseaux, avec toutes les conséquences qui en découlent.

L’idéal est, à mon sens, de montrer sa présence mais sans exagération.

Il est courant de constater également que certains éleveurs, présents le week-end, en profitent pour faire le grand nettoyage, et n’hésitent pas à rester plusieurs heures dans le local. Si certains oiseaux semble ne pas être dérangés, d’autres accumulent un stress énorme et il n’est pas rare que peu de temps après, la couvée soit abandonnée.

Il y a donc lieu de ménager la chèvre et le chou. Je pense que la clef de la réussite dans l’élevage des canaris est obtenue par la patience, la persévérance, la logique et sans doute le plus important: l’observation.

D’après Lequeu Thierry -http://lequeuth.com/22.html

nourrir.jpg

 

 

18 Réponses à “Comment devons-nous nous comporter avec notre élevage!”

1 2
  1. Sylvain Hérisson dit :

    Bonjour je suis Sylvain de l’ile Maurice,je débute en elevage de Canaris et je me suis permi 3 paires,mon pere elevé au paravant et je voudrais essayer.

  2. Bonne chance Sylvain, et si tu as des questions à me poser, n’hésite pas.

  3. Mehdi dit :

    Bonjour,

    Ma 1er quetion est: Peut-on avoir des jeunes en plein hiver, à savoir que je possede une volière à l’intérieur?

    Ma 2 eme quetion: peut-on laisser le mal avec la femelle dans la même cage pendant la couver et après la couver?

    Bien à vous,

  4. Mehdi dit :

    Je tien à vous féliciter pour les renseignements et les conseils sur votre site.

    BRAVO

  5. Mehdi dit :

    Je possede un mal qui a fini de muer! le problème c’est que il a vraiment du mal a rechanter « il essaye toute au long de la journée, mais malheureusement le son ne sort pas? Il garde tout à l’interrieur de sa gorge! Que pui je faire pour l’aider à retrouver le chant.

    Merci d’avance

    Bien à vous

  6. Réponses aux questions de Mehdi:

    1 – En réponse à la première question, c’est difficile d’avoir des petits en plein hiver, mais ce n’est pas impossible et ceci à partir du mois de janvier. L’année dernière j’ai eu ma première nichée le 17 Novembre et l’éclosion a eu lieu le 01/12. Les petits se portent bien. Il faut savoir que la température chez nous, à Gabes en Tunisie, n’est pas très froide.

    2- Pour la 2eme question, oui on peut laisser le mâle avec la femelle, car il va la nourrir pendant qu’elle couve et aussi, il va l’aider à nourrir les petits après l’éclosion.

    Pour ce qui concerne ta dernière question, il faut mettre une goutte d’ »huile d’olive dans l’abreuvoir de ton oiseau, et ceci quotidiennement pendant une semaine, et j’espère qu’il retrouvera sa belle voix.
    Bonne chance.

  7. issam eddine dit :

    salut
    j’aime bien les oiseaux pour cela j’ai deside d’elever des canaris.alors à quel mois peut on commencer ?qu’est qu’on doit faire svp donner moi toute les etapes merci

  8. Marouane dit :

    Bonjour,

    Je suis un petit éleveure si j’ose dire, j’ai à peut prêt une trentaine de oiseaux, chaque année j’essaye de développer une nouvelle race mais toujours sans résultat.

    D’après ce que j’ai compris il faut accouplé les enfants avec les parent en G1 et et les grands aprents en G2 et ainsi de suite sauf que à chaque fois que je le fais je ne réuissit à avoir que des oisedaux handicapés ( les pieds déformés, les ailes cassées etc..) merci de m’aider à trouvés une solution car le saison s’apporche

    Merci

  9. Marouane dit :

    Rebonjour,

    Une dérnière question par rapport au fait d’accouplet un mâle avec 3 ou 3 femelle?
    Càd quand est ce qu’on le change de femelle en femelle ?
    Quand est de qu’on le remet?
    Qu’est ce qu’il faut lui donner à mager?

    car j’ai essayer plusieurs fois et je n’ai jamis réussit à le faire. mais le plus drôle est qu’achaque fois j’ai un comportement différents du mâle
    exple: Une fois il est devenu trop triste, il ne chante plus, il passe sa journée en dormant
    une autre fois il faillailt tué la deuxième femelle ( bien sûre c’est pas le même pâle)

  10. Bonjour Marouane!
    Pour la création de souche, je mets une explication accompagnée de schémas espérant que
    cela t’aidera mieux à créer ta propre souche.

    Pour ta deuxième question concernant de mettre un mâle avec trois femelles, je pense que
    c’est possible, bien que cette méthode soit très épuisante pour le mâle.
    Tout d’abord on doit savoir que deux femelles peuvent, souvent mais pas toujours, cohabiter
    et avoir un seul mâle. Dans ce cas il faut tourner le mâle entre les deux femelles en le
    mettant tantôt avec une femelle, tantôt avec l’autre au cours de la journée, puisque
    l’accouplement peut se faire à tôt moment de la journée, bien qu’il se produise le mieux
    dès que les oiseaux se réveillent aux premières lueurs de lumière( ça peut être la lumière
    du jour comme elle peut être celle d’une lampe électrique).
    Pour moi, j’ai résolu le problème grâce à un tunnel qui relie les deux cages et à travers
    lequel, le mâle se déplace librement( tu peux trouver l’article sur ce blog).
    Voici le lien:

    http://canaridusoleil.unblog.fr/2009/05/13/un-male-et-deux-femelles/

1 2

Laisser un commentaire