La fausse mue!

16 avril 2009

Les oiseaux, comme beaucoup d’autres animaux, chaque année ils muent, c’est-à-dire font tomber leurs plumes pour en avoir d’autres. Ce phénomène est normal et il faut aider l’oiseau à le dépasser.
Mais certains oiseaux font tomber leurs plumes d’une façon anormale, et cela ressemble à la mue, alors qu’en fait ce n’en est pas une. C’est ce qu’on appelle la fausse mue !
Les causes de la fausse mue sont variées : Changement de température, stress,
Pour aider l’oiseau à retrouver sa bonne santé, il vaudrait mieux l’isoler dans une petite cage au calme (aussi pas de chat ou chien qui lui font peur), et surtout qu’il soit à l’abri des variations de température.
Aussi, (et c’est le plus important) prendre un oignon qu’on coupe en petits morceaux et les faire macérer dans un litre d’eau pendant toute une nuit, puis donner cette eau après l’avoir filtrée aux canaris atteints de la fausse mue. Il faut signaler qu’il faut rajouter une bonne nourriture équilibrée et des vitamines.
Cette eau peut aussi être prise préventivement(une ou deux fois par semaine), il n’y a pas de problème pour la santé des oiseaux, bien au contraire ils vont se fortifier, leur plumage se lisser et la chute des plumes devrait cesser.

Les vertus du fenugrec.

11 avril 2009

Noms communs : fenugrec, sénégrain, trigonelle.
Nom botanique :
Trigonella foenum-graecum, famille des légumineuses.

 

Indications générales

·         Contribuer au contrôle du taux de glucose et du taux de cholestérol chez les personnes diabétiques.

·         Stimuler l’appétit (voie interne) et soulager l’inflammation (voie externe).

·         Fortifier les convalescents, les personnes anorexiques, anémiques ou déprimées; traiter la dysenterie, la dyspepsie, la toux chronique, la bronchite, le rhume et les allergies, ainsi que l’arthrose et les névralgies; stimuler les contractions utérines et la lactation.

En ornithologie.

·         Si l’oiseau a des diarrhées, ajouter à l’abreuvoir une dizaine de graines de fenugrec.

·         Si l’oiseau tousse, piler quelques graines de fenugrec, ajouter à l’abreuvoir une toute petite pincée de la poudre obtenue. Renouveler l’eau chaque jour pendant 5 jours.

·         Si la patte de l’oiseau est enflée, diluer un peu de fenugrec en poudre dans de l’eau de façon à obtenir une patte puis étaler-la sur la patte enflée. Pour la laver, utiliser un peu de citron.

Alimentation pour canaris

31 mars 2009

L’alimentation est l’un des piliers de tout élevage. Si elle est bonne et rationnelle, l’élevage prospèrera et fera la joie de l’éleveur. C’est pour cela que beaucoup d’éleveurs d’oiseaux s’inquiètent souvent et cherchent à améliorer leur élevage par une bonne nourriture.

Voici une idée sur ce qu’on peut donner à nos canaris.

Les graines

L’alpiste, le colza, l’avoine sous forme d’avena (gruau) : débarassée de son tégument trop dur (pas de trop car sinon risque d’obésité), le niger (bon rapport CA/P contrairement aux autres graines), la navette (protéines et MG ! si excès), le chènevis (favorise l’accouplement), le lin (bon pour le plumage et la digestion). On peut ajouter des épis de millet, mais pas trop car ces graines sont très farineuses.

Deux exemples de mélange :
Canari de chant :

navette 60%, alpiste 30%, niger 10%, ce mélange est recommandé par la confédération ornithologique mondiale.

Mélange commercial : alpiste 65%, avena 20%, navette 5%, niger 2%, chanvre 3%, lin 5%.

On peut y ajouter des fruits et de la verdure et complémenter (surtout en période de reproduction et de mue) avec des pâtées d’élevage.

Ne pas oublier que le colza et la navette, utilisées trop fréquemment diminuent l’action de la thyroïde à cause des thioglucosides qu’elles contiennent, ce qui entraîne une diminution de la libido et un risque de maladies.

Les graines germées

Les graines germées sont plus tendres, plus facilement digestibles (Les protéines sont réduites en acides aminés, les glucides en sucres simples et les toxines et acides qui bloquent la digestion sont diminués) et elles contiennent plus de vitamines et de minéraux. On utilise le niger, le soja, le tournesol blanc (plus rare), le millet et la navette. Il ne faut pas faire germer tout le mélange, car certaines graines mûrissent plus vite que les autres ou alors, utiliser un mélange à germer en vente dans le commerce (le temps de germination est étudié pour être synchrone). Tremper les graines 12 heures dans de l’eau tiède, ensuite égoutter et rincer et laisser refroidir 36 heures (germination achevée). Il faut éviter les moisissures car elles entraînent des troubles gastro-intestinaux violents en rinçant les graines toutes les douze heures. Puis, le distribuer mélangé à de la pâtée, le tout devant être consommé dans les 24 heures (conserver éventuellement au frigo s’il fait trop chaud).

Complément minéral

Les graines contiennent beaucoup de phosphore et peu de calcium, il faut donc ajouter des os de seiche riches en calcium qui apportent en plus de l’iode, du magnésium et permettent à l’oiseau de se faire le bec. Ne pas oublier le fond de cage, qui ne sert pas qu’à la propreté, en effet, il est riche en minéraux et contient des coquilles d’huîtres broyées nécessaires à la digestion des oiseaux.

La verdure et les fruits

Ils apportent des sels minéraux, du carotène et des vitamines et de l’eau. Utiliser la carotte, la salade, le plantain et le mouron mais les fleurs doivent être blanches car celui à fleurs rouges est toxique. La verdure doit évidemment être fraîche. Pour les fruits, il y a la cerise, la prune, le raisin, la poire, l’orange, la pêche, la banane riche en protides mais l’aliment de choix est la pomme, car elle est riche en vitamines et s’altère très peu, de plus, en période de reproduction elle oblige la femelle a se lever souvent et favorise le sevrage. Les fruits doivent être exempts de pesticides.

La pâtée d’élevage aussi utile en période de mue

Deux solutions, l’acheter chez le marchand certaines contiennent du colorant rouge ou alors la fabriquer soi-même. Râper 3 biscottes et un jaune d’œuf dur ou 5 biscottes et un œuf complet avec coquille. Bien faire bouillir l’œuf 15 minutes pour éviter une contamination virale.

On peut ajouter : un colorant spécial (canaris rouges), de la carotte râpée ou de la pomme râpée, du germe de blé, de l’os de seiche et du miel, mais mieux vaut le donner séparément. Eviter le charbon de bois qui est certes bon pour lutter contre les bactéries, mais il absorbe aussi les vitamines et oligo-éléments. Et éviter aussi l’huile de foie de morue qui peut rancir et amener une surcharge lipidique.

On peut complémenter l’alimentation avec de la nourriture animale

Vers de farine, drosophiles, pucerons, œufs de fourmis, vers de terre et vers de vase.

Remarque : en plus de l’alimentation naturelle, il existe aussi actuellement des granulés synthétiques et complets vendus dans le commerce. Ils ont l’avantage d’apporter à l’oiseau tout ce dont il a besoin mais il faut qu’il soit habitué à le manger jeune sinon, il risque de le refuser.

 

d’après le site:http://www.veterinaire-maindiaux.be/alimentation.htm

 

 

 

Le comportement du canari!

29 mars 2009

Grâce à son comportement, le canari nous fait savoir si il est en bonne santé. C’est pourquoi il faut tous les jours observer son canari.

- Lorsque le canari enfuit sa tête dans son plumage, cela signifie qu’il dort. Mais cela peut aussi vouloir dire qu’il est malade. Un canari qui dort toute la journée n’est pas en bonne santé.

- Le canari se tient sur une patte lorsqu’il se repose et lorsqu’il dort. Cela signifie qu’il se sent bien.

- Le canari donne des coups de bec et étire ses ailes pour montrer son agressivité.

- Les jeunes canaris ouvrent grand leur bec pour que leurs parents puissent les nourrir.

- Deux canaris se becquettent et se lissent mutuellement le plumage: cela signifie qu’ils s’entendent bien.

Le baguage.

29 mars 2009

Quand on parle de la reproduction ornithologique, on parle forcement du baguage, du moins chez les éleveurs de certains pays où il y a des clubs pour les éleveurs d’oiseaux.

Pourquoi doit-on baguer ses oiseaux? Et comment faire?

La bague pour l’oiseau c’est comme la carte d’identité pour les personnes. Un oiseau est identifié grâce à la bague qu’il porte et qui est unique à l’échelle mondiale.

Baguer son oiseau, c’est garantir que cet oiseau provient d’un élevage et qu’il n’est pas élevé dans la nature puisque le baguage se fait entre le 6ème et le onzième jour depuis la naissance selon les espèces!.

Acheter un oiseau bagué, cela permet de connaitre son âge et son origine

Un oiseau sans bague est anonyme dont rien ne justifie l’origine, la provenance et l’âge. . C’est le meilleur moyen de reconnaitre un oiseau perdu ou volé.

Enfin, si l’on veut participer à un concours ou à une exposition, l’oiseau doit obligatoirement être bagué!

Que trouve-t-on sur une bague?

Déroulé d'une bague

 

L’oiseau portera la bague durant toute sa vie et ne lui sera plus ôtée, c’est pour cela que le diamètre de la bague est déterminé en fonction de l’épaisseur de la patte de l’oiseau quand il sera adulte.

Les couleurs des bagues:

Un accord international des confédérations ornithologiques des Oiseaux d’élevage définit la couleur des bagues pour l’année d’élevage. Il s’agit des bagues fermées. C’est un moyen facile et rapide de connaitre l’âge de l’oiseau sans avoir besoin de l’attraper. La même couleur revient tous les six ans!

Voici un tableau récapitulatif!

couleursdesbaguesfermees.jpg

 

A rappeler les couleurs des bagues à partir de 1998:

Bagues 1998 Bleu
Bagues 1999 Jaune doré
Bagues 2000 Vert
Bagues 2001 Rouge
Bagues 2002 Noir
Bagues 2003 Bleu clair
(excepté les bagues UOF qui sont de couleur argentée)
Bagues 2004 Jaune doré
Bagues 2005 Vert
Bagues 2006 Rouge
Bagues 2007 Noir
Bagues 2008 Bleu clair

 

 

 


Disparition d’œuf.

29 mars 2009

Beaucoup d’éleveurs de canaris se plaignent de la disparition bizarre d’œuf du nid sans qu’il n’y aie de trace ni dans le nid ni au fond de la cage.

Personnellement j’ai vécu ce cas avec deux de mes femelles qui couvent. En postant cette question sur un forum, j’ai reçu beaucoup de plaintes pour le même cas!

Certains commentateurs ont soupçonné la possibilité de l’existence de souris ou de lézard de mur qui peuvent être les coupables.

Mais, au moins pour mon cas, ( et je suis sûr que pour les autres aussi) il n’en est pas question, car mon élevage se fait dans une partie de mon bureau où une mouche ne peut y s’introduire, les murs sur lesquels sont accrochées mes cages sont blanchis et que celles-ci se trouvent à une hauteur de 2 mètres du sol!

La conclusion que je peux en déduire c’est que la femelle dévore l’œuf et en entier!

La question qui se pose alors: Pourquoi la femelle mange-t-elle son œuf?

Elle a de la nourriture en abondance et variée y compris le calcium sous forme d’os de seiche et la protéine sous forme

d’œuf dur.

J’ai lu quelques débats sur des forums et certains disent que c’est un trouble de comportement, d’autres pensent qu’il est dû à  des besoins nutritionnels.

L’un des commentateurs pose la question suivante à l’une des participants au forum:

 » Peux-tu nous expliquer pourquoi tu crois que c’est un problème de comportement ? Est-ce du à des observations ou des expériences vécues ?? »

Et Dani lui répond:

 » A mon avis, si l’oiseau mange ses oeufs c’est comme s’il mangeait ses propres petits . Pour preuve, lorsque je veux contrôler le nid de mes moineaux (sociables) je dois pousser la femelle ou le mâle (qui couve) avec le doigt pour qu’il laisse le nid et souvent ils me retournent un coup de bec au doigt, pour te dire que pour eux leurs oeufs c’est comme leurs oisillons, ils y tiennent et les protègent .
C’est pour cela qu’à mon avis un oiseau qui mange ses propres oeufs, d’aprés moi c’est dû à un problème de comportement et pas alimentaire . L’oiseau dérangé (qui a peur, mais qui peu masquer sa peur) ne reconnait plus ses oeufs de façon paternelle et de façon nerveuse il va les manger . Chez les oiseaux un comportement peu en masquer un autre . Un oiseau bien dans sa tête ne mange ni ses oeufs ni ses petits, il les protège quitte a se mettre en danger face à un éventuel prédateur . C’est comme pour le picage des plumes, toujours à mon avis y a rien d’alimentaire, c’est comportemental (psychologique) . Comme nous lorsqu’on se ronge les ongles . »

Alors où est la vérité?

Mon canari tousse.

8 mars 2009

Les oiseaux peuvent avoir des maladies semblables à celles des hommes comme la toux et l’éternuement.
Quand notre oiseau tousse on peut le soigner soit par l’administration d’un antibiotique acheté à la pharmacie, soit par la préparation d’un traitement à la maison.
Ce traitement « fait maison », consiste à une infusion de thym(en arabe c’est le Zaatar الزعتر) et un peu de miel. Voici la méthode de la préparation de l’infusion : On fait bouillir 1/2L d’eau, puis on y ajoute une cuillerée à soupe de thym, on éteint le feu, et on laisse l’infusion passer environ ¼ d’heure, puis on passe le tout au passoire, ensuite on y ajoute une cuillerée à soupe de miel (de préférence le miel d’eucalyptus) puis servir aux oiseaux. 4 à 5 jours de suite.
On peut leur donner cette infusion une fois par semaine à titre préventif durant toute l’année.
On peut ajouter aussi un peu de navet râpé, cela leur fera beaucoup du bien !
Examinons maintenant les effets du Thym :
L’huile essentielle du thym est concentrée en phénol, notamment le thymol. Ces substances sont de puissants antiseptiques, voire même antibiotiques. Efficaces sur le mal de gorge, les aphtes, la gingivite et la mauvaise haleine, elles sont aussi reconnues actives sur la destruction des virus et des bactéries de l’atmosphère ainsi que des maladies infectieuses. En infusion, le thym apaise ainsi les maladies des voies respiratoires : bronchite, rhume, grippe et asthme trouvent un rapide soulagement dès les premières gorgées.

Le thym possède par ailleurs des vertus apéritives mais, surtout, il favorise la digestion, aide à absorber les aliments contenant beaucoup de fer et à lutter contre les problèmes intestinaux. Connu par les Grecs pour son effet stimulant, il a effectivement un pouvoir contre la fatigue et l’anémie, et il favorise la circulation sanguine. Dans ce cas, c’est en friction que son huile est la plus bénéfique.
En friction encore, le thym soulage également les douleurs d’origines rhumatismales et possède un véritable pouvoir antispasmodique.

Et le navet ?
Il y a un dicton qui dit :  » Qui mange du navet, gagne une année ».
Le navet est un légume contenant beaucoup d’eau. Il est assez riche en vitamine C (20 mg/100 g): une ration de 200 g parvient ainsi à couvrir plus d’un tiers des besoins recommandés. A cela s’ajoute un bel éventail de vitamines B, indispensables au bon fonctionnement du système nerveux.

C’est aussi une bonne source de minéraux, potassium (240 mg/100 g) et calcium (39 mg/100 g) notamment, et d’oligo-éléments tels que le fer, le zinc et le cuivre. Autant de nutriments qui assurent un bon équilibre alimentaire et donc le bon fonctionnement de notre organisme.

Comment devons-nous nous comporter avec notre élevage!

8 mars 2009

Lorsqu’ on parle d’élevage, entre amateurs, force est de constater que les problèmes arrivent souvent chez les mêmes, pourquoi?

Un oiseau est un être vivant . Comme tous les êtres vivants, celui-ci doit se nourrir et se reproduire pour assurer la continuation de sa race.

Bien souvent nous avons tendance à considérer et à regarder l’oiseau avec un oeil que je qualifierais de « humain », et notre sympathie ira, inévitablement à un oiseau qui nous semble éprouver les mêmes sentiments que nous.

Je prendrais comme exemple une femelle nourrissant bien ses jeunes. C’est une très grosse erreur car un oiseau agit par instinct. Il peut s’occuper de sa nichée d’une manière exemplaire et la détruire une heure plus tard si un élément perturbateur à ses yeux est entré en jeux. De quoi peut-’il s’agir?

Lorsque vous soignez vos oiseaux en période d’élevage, évitez de les brusquer.

Enlevez les œufs chaque jour, et remettez-les dès le quatrième jour. Ensuite laissez la femelle tranquille pendant 6 jours. Après le mirage des œufs, le sixième jour, laissez-la couver sans la déranger jusqu’au 14° jour , où un contrôle visuel sera nécessaire. Lorsque l’on constate les naissances, il est impératif de contrôler le nid une fois par jour ( pas plus ! ). Pendant la période d’élevage, l’attitude de l’éleveur est primordiale. Il doit montrer à l’oiseau une certaine assurance et sembler se désintéresser par ce qui se passe dans la cage. Cela rassure l’oiseau.

S’il ne faut pas ennuyer continuellement les oiseaux par une curiosité envahissante, l’inverse est vrai également. Les oiseaux doivent s’habituer à la présence humaine.

Un éleveur méfiant, peu sûr de lui, accumulera les erreurs et fera passer son angoisse dans ses oiseaux, avec toutes les conséquences qui en découlent.

L’idéal est, à mon sens, de montrer sa présence mais sans exagération.

Il est courant de constater également que certains éleveurs, présents le week-end, en profitent pour faire le grand nettoyage, et n’hésitent pas à rester plusieurs heures dans le local. Si certains oiseaux semble ne pas être dérangés, d’autres accumulent un stress énorme et il n’est pas rare que peu de temps après, la couvée soit abandonnée.

Il y a donc lieu de ménager la chèvre et le chou. Je pense que la clef de la réussite dans l’élevage des canaris est obtenue par la patience, la persévérance, la logique et sans doute le plus important: l’observation.

D’après Lequeu Thierry -http://lequeuth.com/22.html

nourrir.jpg

 

 

L’acariase respiratoire.

7 mars 2009

L’acariase respiratoire est causée par le développement d’acariens dans la trachée artère de l’oiseau ce qui a pour effet de gêner sa respiration qui devient  bruyante sans être enrhumé ;Il ouvre souvent son bec et semble perdre son souffle ou vouloir cracher un corps étranger sans succès. On peut soupçonner la mycoplasmose qui présente les mêmes symptômes, mais il faut commencer tout d’abord par traiter l’acariase.

Il y a plusieurs méthodes pour traiter l’acariase respiratoire.

Pour moi , je préfère la traiter avec du Carbaryl à5% que je mélange aux graines et que je distribue aux oiseaux malades pendant deux jours sans oublier de leur donner de l’eau fraîche.

Une méthode simple pour mélanger les graines au Carbaryl :

Se laver bien les mains et les faire sécher, puis verser une ou deux gouttes d’huile de tourne sol sur la paume, prendre 100 gr de graines, les bien malaxer entre les mains, ajouter 2 gr de Carbryl et malaxer de nouveau pour en imprégner la surface huilée des graines.

La fécondation des oeufs.

6 mars 2009

 

Pour qu’un œuf soit fécondé, il faut qu’il y ait eu accouplement au minimum 20 à 30 heures avant la ponte. Il faut savoir que les spermatozoïdes arrivant dans la trompe peuvent rester actifs de 15 à 20 jours. Une grappe d’ovules peut donc être fécondée par un seul accouplement. Afin d’éviter de mauvaises surprises, évitons donc de présenter le mâle à la femelle quand nous constatons que la femelle à pondu un œuf. Dans ce cas précis, il est fort probable que 3 œufs ne seront pas bons. L’œuf est généralement pondu en début de matinée puis incubé.

Un peu d’anatomie: Les organes génitaux

Il existe deux testicules chez l’Oiseau mâle, mais un seul ovaire, le gauche, chez l’Oiseau femelle (l’ovaire droit est atrophié et non fonctionnel). Les testicules se trouvent à la hauteur des reins au niveau des reins ; à peine visibles en dehors de l’époque de reproduction, ils augmentent fortement de volume à son approche (de 200 à 300 fois) et produisent les spermatozoïdes. Ceux-ci passent dans le canal déférent avant d’aboutir au cloaque au moment de l’accouplement. L’appareil génital femelle comprend l’ovaire qui produit les ovules, l’oviducte qui aboutit au cloaque et dans lequel l’ovule s’entoure des principaux constituants de ce qu’on appelle l’œuf.

La reproduction n’est possible que si l’Oiseau a atteint la maturité sexuelle ; celle-ci survient à l’âge d’un an au moins (majorité des petits Passereaux) ou au bout de plusieurs années (goéland argenté). L’accouplement a lieu par juxtaposition des cloaques du mâle et de la femelle. Extérieurement, le sexe de l’Oiseau est souvent reconnaissable grâce aux caractères sexuels secondaires qui s’expriment dans la taille, la coloration, l’existence de plumes ornementales (ainsi, les femelles des Rapaces diurnes sont plus grandes que les mâles, alors que c’est l’inverse chez beaucoup d’oiseaux). Les mâles ont très généralement un plumage bien plus coloré que les femelles, mais il y a de nombreuses exceptions (chez les mouettes, les deux sexes sont identiques).
La fécondation des oeufs. dans Reproduction appare10[

123